Le portage salarial pour les nuls

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bien qu’ayant vécu une croissance importante à partir des années 2000 avec notamment une entrée dans le code du travail en 2008, le portage salarial reste aujourd’hui peu connu des entrepreneurs, alors que cela pourrait les intéresser… C’est en tout cas le constat que tire l’équipe de Planet Coworking après avoir discuté avec plusieurs de ses coworkers. On a donc décidé de vous donner plusieurs infos à ce sujet.

 

Le portage salarial, quesaco ?

Ce système permet à des professionnels d’exercer une activité pour le compte de clients sans avoir à passer par la case « création d’entreprise ». Le portage salarial est donc une alternative à la création d’entreprise. Plus précisément, il s’agit d’une relation tripartite entre :

– un salarié, ayant signé un contrat avec une entreprise de portage

– une entreprise de portage, qui emploi le salarié dit « porté »

– un ou plusieurs clients, pour qui est missionné le salarié porté

 

Pourquoi faire cela ?

Parce que le statut de salarié en portage salarial offre les avantages de l’indépendance (autonomie) en plus de ceux du statut de salarié (libéré des charges administratives).

 

Comment cela fonctionne ?

Le professionnel « porté » est autonome dans sa prospection, sa négociation et la réalisation des missions pour ses clients. Cependant, il doit rendre compte de son activité auprès de la société de portage qui l’emploi : parce qu’il ne dispose pas de société à son nom, il facture ses clients à travers la société de portage salarial. Celle-ci, reverse alors au salarié un salaire avec une fiche de paie en fonction du chiffre d’affaire (CA) réalisé.

Bon à savoir : la société de portage récupère sur le chiffre d’affaire de son salarié une commission (généralement inférieur à 10 % du CA) et les charges qu’elle reverse aux caisses de cotisation (URSSAF…).

Depuis la réglementation de 2008, le salarié porté peut mettre fin à son contrat avec la société de portage comme dans le cadre d’un emploi classique (préavis de départ…)

 

Le portage salarial, pour qui ?

Le portage salarial représente environ 400 000 emplois sur ces dix dernières années en France. Les webmasters, graphistes, designers, personnes autonomes, sont les plus recommandées pour le portage. Selon une études, les professions portées les plus régulières sont les consultants et les formateurs.

 

Êtes-vous tenté(e)s ?

Rapprochez-vous des sociétés de portage salariale (Ventoris, ABC Portage…) qui prendront le temps de vous décrire leur fonctionnement. Ils vous expliqueront le montant de la commission, les frais de gestion, les exigences minimum concernant le CA, etc. Aussi, plusieurs coworkers de nos espaces son en portage.

N’hésitez pas à leur poser les questions que vous avez en tête! Il sont à La Popina au 88 rue Saint-Maur ou au Cercle Conan Doyle au 119 rue du Chemin Vert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *